Faites attention à la fraude liée aux plaques d’immatriculation qui a touché 22 000 personnes en une année

Faites attention à la fraude liée aux plaques d’immatriculation qui a touché 22 000 personnes en une année

Les escrocs profitent de la facilité d’obtenir une plaque d’immatriculation déjà en circulation, une « doublette », ce qui leur permet d’éviter de recevoir des amendes.

Les fraudes liées aux plaques d’immatriculation ont augmenté de 62 % en France entre 2021 et 2022, avec 22 000 automobilistes victimes recensés. Les fraudeurs usurpent des plaques d’immatriculation existantes pour commettre des infractions routières sans être inquiétés, selon RMC ce samedi. Ce sont les titulaires des plaques originales qui reçoivent les contraventions.

Aucune preuve n’a encore été fournie. La supercherie, également appelée « doublette », est largement utilisée par les escrocs car elle est facile à mettre en place. Aucun justificatif n’est demandé aux internautes souhaitant commander une plaque d’immatriculation en ligne, qu’ils soient de bonne foi ou non.

Le député MoDem Luc Geismar a déposé une proposition de loi pour contrôler davantage la création de plaques d’immatriculation et éviter ces « doublettes ». En attendant, les automobilistes dont la plaque a été utilisée par les malfaiteurs se rendent souvent compte tardivement de l’arnaque.